top of page

« Mon frère

 (Albini Chouinard)

conquit tous ses grades

sur les navires

de Sa Majesté

et devint capitaine

à 24 ans. »


Potvin, Damase,

Le Saint-Laurent et ses îles,

relatant les propos de Mme Mary Chouinard

Jourdain, fille aînée du gardien

de phare Elzéar Chouinard.

10

Le capitaine Albini Chouinard avec James et Alma Houston en 1951.
Julie-Anna (1899), Émile (1903) et Albini Chouinard (1895).
Julie-Anna (1899), Émile (1903) et Albini Chouinard (1895).

press to zoom
Le capitaine Albini Chouinard avec son épouse Émilia Paquet en 1923. Avec leur fils aîné Robert-Patr
Le capitaine Albini Chouinard avec son épouse Émilia Paquet en 1923. Avec leur fils aîné Robert-Patr

press to zoom
Le capitaine Albini Chouinard vers 1950.
Le capitaine Albini Chouinard vers 1950.

press to zoom
Julie-Anna (1899), Émile (1903) et Albini Chouinard (1895).
Julie-Anna (1899), Émile (1903) et Albini Chouinard (1895).

press to zoom
1/21
La médaille du service impérial décernée à Elzéar Chouinard par Georges VI en 1938.

Le capitaine Charles-Auguste-Albini Chouinard, vétéran des deux guerres mondiales, a œuvré pendant plus de 30 ans au commandement des navires du gouvernement du Canada, notamment les brise-glace Montcalm, N.B. McLean, Saurel et le patrouilleur arctique C.D. Howe. Il était un navigateur passionné qui n’hésitait pas à braver les tempêtes lors des missions de sauvetage ou des expéditions de ravitaillement.​​

 

Lors de la Seconde Guerre mondiale, la Réserve navale du Canada lui a confié le commandement du croiseur NCSM Ambler, du dragueur de mines NCSM Ross Norman et du navire ravitailleur NCSM Eastore. Il s’est spécialisé dans les stratégies de détection des sous-marins ennemis et les techniques de dragage des mines magnétiques. Dans les écoles navales Scotian et Stadacona, il a supervisé l’entraînement de nombreux aspirants officiers. De plus, en travaillant comme assistant du Maître de port de la base navale d’Halifax, il a participé activement au développement des forces navales de l’Atlantique.

 

Né le 6 septembre 1895, le capitaine Albini Chouinard est décédé le 17 juillet 1958 à l’âge de 62 ans. Pendant sa carrière maritime d’un demi-siècle, il avait adopté la devise personnelle : « Vivre pour naviguer et non pas naviguer pour vivre ». Grâce à sa grande passion pour la navigation, il a vécu de nombreux exploits en mer en faisant preuve de ténacité, de courage et de dévouement.  Il est le fils aîné d'Elzéar Chouinard, des Îlets-Caribou, et d'Élise Fraser de l'Île Verte.  Ses parents demeurent aux Ilets-Caribou et de leur union naîtra 9 enfants: Mary-Elise, 1893; Charles-Auguste-Albini, 1895; Julie-Anna, 1899; Émile, 1903; Irène, 1904; Rose-Aimée, 1906 (décédée la même année); Germaine, 1908; Yolande, 1910; et Gabrielle, 1913.


Le métier de marin et de capitaine, Albini Chouinard l'acquiert aux Îlets-Caribou et notamment, sur l'Île-aux-Oeufs, qui devient le lieu de résidence principale de sa famille dès l'âge de 16 ans.  En effet, son père Elzéar Chouinard occupe le poste de gardien phare à l'Île-aux-Oeufs à compter du premier juillet 1911, un poste qu'il occupera pendant plus de 25 ans jusqu'au 4 mai 1937.  À partir de ce moment, c'est son frère Émile qui succèdera à son père Elzéar comme gardien de phare à l'Île-aux-Oeufs. En 1917, au cours de la première guerre mondiale, son navire est torpillé au large de Tunis et il est blessé durant le naufrage du navire. Il retourne alors à l'Île-aux-Oeufs de 1917 à 1919 pour sa convalescence. Durant cette période de repos, il aidera son père Elzéar comme assistant-gardien du phare de l'Île-aux-Oeufs. Dans une entrevue au journal de Sydney, Nouvelle-Écosse, en 1954, le capitaine Albini Chouinard raconte que son père Elzéar ​​Chouinard a été décoré de la médaille du service impérial par le Roi George VI pour ses longs et méritants services comme gardien de phare à l'Île-aux-Oeufs pour le Gouvernement du Canada. 

Chouinard_Albini 1920 Médailles de guerre 1914-1918.jpg
Chouinard Albini - Médailles 2e guerre mondiale.jpg

LA VIGIE

« Le bateau,

au dire de Madame

Jean-Marie Poulin (Gabrielle

Chouinard, fille d'Elzéar),

de Baie-de-la-Trinité,

avait une très belle mine,

au goût des anciens.

Il déployait une belle voilure et

le cuivre abondant

scintillait au soleil.

Il avait jadis appartenu au

gouvernement fédéral

comme bateau-pilote. 

Le journal du gardien de phare

de l'Île-aux-Oeufs note

ses fréquentes allées et venues. »

 

La Vigie -- Journal de la Côte-Nord,

21-06-1967

CARRIÈRE MARITIME

1909-1913

À 14 ans, il devient propriétaire et capitaine d’une goélette qu’il nomme La Vigie. Pendant les étés, il travaille avec son oncle, le navigateur Ulric Gagné qui offrait des services de transport maritime entre les ports de la Côte-Nord, de la côte gaspésienne et de Québec. Albini vendit sa goélette en 1913.

1914-1917

À l’âge de 19 ans, il s’enrôle dans la Marine marchande britannique. Le 3 octobre 1914, il traverse l’Atlantique pour servir courageusement à bord d'un navire du premier contingent canadien envoyé en Europe. Cette guerre lui laisse de mauvais souvenirs. En 1915, son navire est coulé par un croiseur allemand. Il passe huit jours comme naufragé dans une chaloupe à la dérive en haute-mer. En 1917, le navire-hôpital HMHS Asturias à bord duquel Albini servait depuis deux ans fut torpillé par un sous-marin allemand. Albini fut blessé gravement à la tête et ses supérieurs l’envoyèrent en convalescence dans sa famille.

1918-1919
Durant sa convalescence dans sa famille, il reprend progressivement le travail en aidant son père comme assistant-gardien du phare de l’Île-aux-Œufs, situé entre Baie-Trinité et Pointe-aux-Anglais sur la Côte-Nord.


1920-1921
Dans le journal La Presse du 13 juillet 1950, il a raconté qu’il avait travaillé pendant quelques mois à bord du navire patrouilleur côtier CGS Margaret du Service des Douanes. À cette époque, il aurait aussi travaillé comme mécanicien puisque le recensement canadien de 1921 mentionne qu’il habite à Rivière-Pentecôte avec son épouse Émilia Paquet et qu’il travaille comme mécanicien.


1921-1929
Compagnie maritime Clarke Steamship Co.
1921 - Nommé premier officier à bord du S.S. Labrador.
1922 - Officier à bord du S.S. Labrador et du S.S. Gaspésia.
1923 - Officier à bord du S.S. North Shore.
1925 - Capitaine à bord du S.S. North Shore.
1926 - Officier à bord du S.S. New Northland.
1927 - Second capitaine à bord du S.S. New Northland.
1928 - Premier commandant à bord du S.S. North Shore.
 
1929-1958
Ministère de la marine et des pêcheries (1929-1936)
Ministère des Transports (1936-1940 et 1946-1958)


En 1929, le ministère de la Marine et des Pêcheries fit appel au capitaine Albini Chouinard pour œuvrer à bord de ses navires. En 1936, certaines responsabilités de ce ministère furent transférées au ministère des Transports.
1929 - Officier à bord du brise-glace Montcalm.
1931 - Assistant du Capitaine John Hearn à bord du brise-glace Montcalm.
1932 - Premier officier à bord du brise-glace Montcalm.
1932-1935 - Le ministère de la Marine et des Pêcheries nomme le capitaine Albini Chouinard au poste de commandant à bord du Citadelle, un nouveau remorqueur et bateau-pompe servant à combattre les incendies dans le port de Québec et sur le Saint-Laurent.
1935-1936 - Le ministère des Transport transforme le Citadelle en bateau-pilote et le déménage à la station de pilotage de Pointe-au-Père afin d’assurer le service des pilotes du Saint-Laurent. Le capitaine Albini Chouinard est nommé au commandement du brise-glace Montcalm.
1936-1939 - Capitaine du brise-glace Montcalm.
1939-1940 - Capitaine du brise-glace N.B. McLean

 

1940-1946
Deuxième Guerre mondiale – Réserve navale du Canada (RCNR)


Le capitaine Albini Chouinard s’est enrôlé dans la Réserve navale du Canada (R.C.N.R.) le 15 juin 1940. En servant activement dans le cadre de plusieurs missions, il a obtenu les grades suivants : Mate (1940), Chief Skipper (1940-41), Skipper Lieutenant (1942-43) et Lieutenant-Commander (1943-46).


1940-1941

Il a assuré le commandement du NCSM Ross Norman, un navire spécialisé dans la détection et le dragage des mines magnétiques.

1941-1942

Il a assuré le commandement du croiseur NCSM Ambler qui servait à la lutte anti-sous-marine et à la protection sur le fleuve et dans le golfe du Saint-Laurent.

1942-1943

À bord de différents navires, il a été officier d’entraînement des écoles navales Scotian et Stadacona de la base navale d’Halifax.


1943-1946

Il fut promu au poste d’adjoint du Maître de port de la base navale d’Halifax. Il a participé aux travaux d’expérimentation de nouveaux outils de détection des sous-marins et des mines magnétiques. Il a assuré le commandement du navire ravitailleur NCSM Eastore lors de sa livraison entre les chantiers maritimes Brunswick aux États-Unis et la base navale d’Halifax.
 

1946-1958
Gouvernement du Canada – ministère des Transports


1946-1950

Commandant du brise-glace Saurel.
Ce brise-glace avait plusieurs missions. L’hiver, il servait au déblaiement des glaces, aux opérations de sauvetage et au ravitaillement des régions éloignées. L’été, il servait de navire auxiliaire au Service des phares de navigation le long des côtes de Terre-Neuve et du Labrador, dans le détroit de Belle-Isle et dans le golfe du Saint-Laurent.


1950-1952

Commandant du navire patrouilleur Arctique C.D. Howe.
Ce brise-glace patrouilleur et ravitailleur arctique inauguré en juillet 1950, était spécialement équipé pour les expéditions de trois à quatre mois afin d’assurer le ravitaillement des communautés isolées du Labrador, de la Baie d’Hudson et des mers Arctiques. Le capitaine Chouinard a assuré le commandement des trois premières expéditions annuelles du C.D. Howe dans le Grand Nord.

 

1953-1958 - Officier du ministère des Transports à Québec.

Il a travaillé à la coordination des opérations de la flotte de brise-glaces du Saint-Laurent.
 

ÉTUDES ET FORMATION PROFESSIONNELLE

1895-1909

Sa première institutrice fut sa mère d’origine écossaise (Élise Fraser) qui lui a appris à parler, à lire et à écrire en français et en anglais. Il a fait ses études primaires sur la Côte-Nord. Dans ses temps libres, il s’entrainait à naviguer sur le fleuve Saint-Laurent en aidant son père et ses oncles sur des bateaux de pêche et des goélettes.

1909-1913

À l’âge de 14 ans, il est devenu capitaine de sa goélette-pilote « La Vigie ». Pendant les étés, il travaillait à bord de La Vigie à faire du transport maritime sur la Côte-Nord avec son oncle Ulric Gagné. Puis, il est allé étudier dans un collège de Québec.

1914-1918

À l’âge de 19 ans, il s’est enrôlé pour servir à bord des navires marchands britanniques et il a obtenu ses premiers certificats de marin et d’officier.

1918-1920

Blessé gravement durant la Guerre 1914-1918, il est en convalescence chez lui et travaille comme assistant-gardien de son père au phare de l’Île-aux-Œufs, où il apprend de nombreuses tâches : approvisionnements, télégraphie, entretien mécanique, etc.

1920-1929

Il travaille à bord des navires S.S. Labrador, S.S. Gaspésia, S.S. North Shore et S.S. New Northland de la compagnie maritime Clarke Steamship, où il obtient son brevet de capitaine.

1929-1939

À bord des brise-glace canadiens, il suit plusieurs formations et il réussit d’autres examens tels que le brevet de radio télégraphiste obtenu en 1939. Il poursuit également, en 1939, des études spéciales aux États-Unis sur le fonctionnement des compas gyroscopiques.

1940-1946

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Réserve navale du Canada lui a décerné les grades suivants : Mate, Skipper, Skipper Lieutenant et de Lieutenant-Commander. Il s’est spécialisé dans les stratégies de lutte anti-sous-marines et de destruction des mines magnétiques. En 1944, il a obtenu le certificat Watch-keeping Certificate pour la sécurité globale des navires.

1946-1958

Au ministère des Transports, il a enrichi sa formation en lien avec les nouvelles technologies de navigation et les normes maritimes internationales.

VIE FAMILIALE

1919-1958

1919 - Mariage avec Émilia Paquet le 30 juin 1919 à Rivière-Pentecôte.

1920 - Naissance de Marguerite décédée à l’âge d’un mois à l’Île-aux-Œufs.

1922 - Naissance de Robert-Patrick à Rivière-Pentecôte.

1926 - Naissance de Marcel à Rivière-Pentecôte.

1929 - Naissance de Raymonde à Saint-Grégoire-de-Montmorency.

1936 - Décès de son épouse Émilia Paquet à l’Île-Verte le 25 janvier à l’âge de 38 ans.

1937 - Décès de sa fille Raymonde le 12 janvier 1937 à l’âge de 7 ans.

1941 - Mariage avec Rose Delima Longtin le 1er février 1941 à Halifax.

1943 - Naissance de Lucien à Québec.

1944 - Naissance de Jean-Pierre à Québec.

1946 - Naissance de Michel à Québec.

1958 - Décès du capitaine Albini Chouinard le 17 juillet à l’âge de 62 ans.

La goélette-pilote La Vigie en cale sèche à Lévis, avec le capitaine Bernier.

La goélette-pilote La Vigie en cale sèche à Lévis, avec le capitaine Bernier.

La goélette-pilote La Vigie en cale sèche, à Lévis. Archives Ville de Lévis, 1905, Source: Alain Franck, Naviguer sur le fleuve au temps passé, 1860-1960. Québec

La Vigie, goélette-pilote No. 2 au départ du quai à Québec en 1901.

La Vigie, goélette-pilote No. 2 au départ du quai à Québec en 1901.

Source: Alain Franck, Naviguer sur le fleuve au temps passé, 1860-1960. Québec.

Julie-Anna (1899), Émile (1903) et Albini Chouinard (1895).

Julie-Anna (1899), Émile (1903) et Albini Chouinard (1895).

Trois des enfants du gardien de phare de l'Île-aux-Oeufs, Elzéar Chouinard et Élise Fraser.

Le capitaine Albini Chouinard avec son épouse Émilia Paquet en 1923. Avec leur fils Robert-Patrick.

Le capitaine Albini Chouinard avec son épouse Émilia Paquet en 1923. Avec leur fils Robert-Patrick.

Le capitaine Albini Chouinard et son épouse Émilia Paquet en 1924. Avec leur fils aîné Robert-Patric

Le capitaine Albini Chouinard et son épouse Émilia Paquet en 1924. Avec leur fils aîné Robert-Patric

Albini Chouinard en 1927, capitaine du navire New Northland.

Albini Chouinard en 1927, capitaine du navire New Northland.

Le New Northland est un des navires de la compagnie Clarke Steamship.

Le capitaine Albini Chouinard, vers 1935.

Le capitaine Albini Chouinard, vers 1935.

Le capitaine Albini Chouinard, vers 1935.

Le capitaine Albini Chouinard, vers 1935.

Robert-Patrick Chouinard, Odile Pope Paquet et le capitaine Albini Chouinard.

Robert-Patrick Chouinard, Odile Pope Paquet et le capitaine Albini Chouinard.

Odile Pope (Pipe dit Simoneau), femme d'Yvon Paquet de Rivière-Pentecôte, est la mère d'Émilie Paquet, décédée en 1936, première épouse d'Albini Chouinard.

Le capitaine Albini Chouinard et le compte Althone, gouverneur général du Canada.

Le capitaine Albini Chouinard et le compte Althone, gouverneur général du Canada.

Le capitaine Albini Chouinard avec sa seconde épouse Rose-Délima Longtin.

Le capitaine Albini Chouinard avec sa seconde épouse Rose-Délima Longtin.

Le capitaine Albini Chouinard et sa 2e épouse Rose-Délima Longtin en 1949.

Le capitaine Albini Chouinard et sa 2e épouse Rose-Délima Longtin en 1949.

Le capitaine du brise-glace C.D. Howe, Albini Chouinard, en mission dans l'Arctique

Le capitaine du brise-glace C.D. Howe, Albini Chouinard, en mission dans l'Arctique

Le capitaine Albini Chouinard, commandant à bord du brise-glace C.D. Howe de la patrouille de l'Arct

Le capitaine Albini Chouinard, commandant à bord du brise-glace C.D. Howe de la patrouille de l'Arct

Le capitaine Chouinard en mission dans l'Arctique.

Le capitaine Chouinard en mission dans l'Arctique.

Le capitaine du brise-glace C.D. Howe, Albini Chouinard, de retour de l'Arctique en 1950.

Le capitaine du brise-glace C.D. Howe, Albini Chouinard, de retour de l'Arctique en 1950.

Le capitaine Albini Chouinard, commandant à bord du brise-glace C.D. Howe, en mission dans l'Arctiqu

Le capitaine Albini Chouinard, commandant à bord du brise-glace C.D. Howe, en mission dans l'Arctiqu

En compagnie des artistes Alma et James Houston.

Le brise-glace C.D. Howe vers 1950.

Le brise-glace C.D. Howe vers 1950.

Le capitaine Albini Chouinard, commandant à bord du brise-glace C.D. Howe, en mission dans l'Arctiqu

Le capitaine Albini Chouinard, commandant à bord du brise-glace C.D. Howe, en mission dans l'Arctiqu

Le capitaine Albini Chouinard, commandant du C.D. Howe, en compagnie des artistes M. et Mme James Ho

Le capitaine Albini Chouinard, commandant du C.D. Howe, en compagnie des artistes M. et Mme James Ho

Le capitaine du brise-glace C.D. Howe, Albini Chouinard, de retour d'une mission dans l'Arctique.

Le capitaine du brise-glace C.D. Howe, Albini Chouinard, de retour d'une mission dans l'Arctique.

Le capitaine Albini Chouinard, vers 1950.

Le capitaine Albini Chouinard, vers 1950.

Collection Andrée Jourdain

Le capitaine Albini Chouinard vers 1950.

Le capitaine Albini Chouinard vers 1950.

Inukjuak -- Artiste James Houston - 1950.jpg
Photo Cahier de Presse -- Capitaine Albini Chouinard 1895-1958.JPG
bottom of page